Scotch & Face: les diktas de l’apparence

Les visages détournés de Bruno Metra et Laurence Jeanson 

ID-1-Bruno-Metra-Laurence-Jeanson-tt-width-620-height-312-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1

 « Dans les médias, l’image de l’autre nous domine. Un autre inaccessible,une figure imposée à laquelle nous semblons ne plus pouvoir échapper. Pour questionner notre identité, nous proposons à chacun de nos modèles de se livrer à une expérience simple : découper dans un magazine le visage de cet autre puis se l’approprier en partieCes morceaux d’humain en papier, sont ensuite appliqués par nos soins sur nos models " nous explique Brunot Metra.

En effet, à travers la série intitulée "ID", Bruno Metra et Laurence Jeanson transforment le visage de leur modèle en oeuvre photographique. Chaque personne devient un autre en détruisant sa propre image, nous amenant à nous interroger sur la fragilité de notre identité: "Je est un autre".

Les lois de l'apparence qui gouvernent nos sociétés nous poussent en effet à soigner notre image jusqu'à la transfiguration. La beauté cesse d'être naturelle pour devenir sociétale. La pression de la retouche efface le réel au profit de la représentation. Les modèles disparaissent au profit d'un autre soi. La figure ne renvoie alors plus à celle de l'altérité mais à notre propre image. Tel est le diktat de l'apparence qu fragilise nos identités.

Découpage grossier, scotch apparent, l'intention est de symboliser la violence et la fragilité. Le contraste entre la nudité de l'individu et la superposition de l'artifice accentue d'autant plus l'agressivité de ces clichés. 

 tumblr_mjed4sgBh71s7le91o1_500 tumblr_mjedl0BGTo1s7le91o1_500 tumblr_mjee2g7WBL1s7le91o1_500 tumblr_mjee16SLaD1s7le91o1_500 tumblr_mjeedy4DXI1s7le91o1_500 tumblr_mjef7bj7xM1s7le91o1_500 tumblr_mjefttl36l1s7le91o1_500 tumblr_mjefv17iCh1s7le91o1_500 tumblr_mjefx1kLqR1s7le91o1_500 tumblr_mjega9Xp101s7le91o1_500 tumblr_mjegluqLBA1s7le91o1_500 tumblr_mjeh998SmD1s7le91o1_500 tumblr_mjehacW8JA1s7le91o1_500

Source: http://www.metra-jeanson.com/

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire