Le nue féminin dans l’objectif de Stefan Rappo

stefan rappo

Suisse allemand, le photographe Stefan Rappo pratique le nu, mais pas seulement. Ses séries « Room 42″, « Mutterliebe » ou « Modern Family » sont des explorations de l’intime, vu d’une façon que chacun, selon l’heure de la journée sans doute, trouvera cocasse, dérangeante ou cruelle, mais pas vraiment sexy.

stefan rappo stefan rappo
stefan rappo stefan rappo
stefan rappo stefan rappo
stefan rappo

 

Au contraire de son travail sur le nu féminin, où les modèles respirent la vie, la chaleur, le jeu. Parfois mises en scène dans des décors pop nourris à l’imaginaire américainparfois laissées dans toute la liberté de leur mouvementdans une chambre comme en plein champ, en couleur ou en noir et blanc, en lingerie, nu intégral ou maillot, les filles chez Stefan Rappo sont saisies dans leur naturel exactement, ce naturel éternellement mystérieux à nos yeux et qui rend Lui un peu fou. Rencontre avec un photographe au ton calme et amicalmalin et jovial.

Avec quel appareil travaillez-vous ?

Canon 5D Mark III et Nikon D800.

Quand et comment avez-vous décidé de devenir photographe professionnel ?

Je n’aime pas trop ce terme. Ça ne veut pas dire grand chose pour moi. Je préfère dire qu’un moment dans ma vie, je me suis décidé à m’investir à fond dans ma grande passion, la photo. Avec le but d’avancer, d’apprendre et de faire des beaux projets. J’ai donc quitté la Suisse il y a 12 ans pour faire une école de photo à Toulouse, avant de monter à Paris pour travailler comme assistant photographe, ce qui est toujours mon occupation principale aujourd’hui.

Qu’est-ce que vous préférez photographier ?

C’est sûr que j’aime beaucoup photographier des nus, et si je devais me décider sur un genre, ce sera ça. Mais en même temps, j’aime aussi d’autres univers : le portrait, ou encore plus des histoires plus « cinématographiques ». De tout façon, je suis quelqu’un qui a des goûts très divers, et je m’ennuie si je fais tout le temps la même chose.

Quelles sont vos inspirations ? (photographes et autres…)

Le cinéma américain… J’adore les frères Coen… J’aime le calme, l’espace, la nature. Pour les photographes, ça sera plutôt Avedon, Ritts, Lindbergh, Crewdson, Salgado, Leiter, Kenna.

Que rêvez-vous de photographier à l’avenir ?

Uff… Ça sera une liste sans fin ! Mais pour dire deux ou trois noms : Bono, Anthony Hopkins, le pape François…

Ouh la, voilà trois noms bien différents !

Bono, parce que j’adore cet artiste, j’ai écouté tous les disques de U2, j’avais un poster dans ma chambre. Anthony Hopkins, car c’est quelqu’un de fascinant, qui peut faire passer tant de choses à travers son visage et ses expressions… Le pape François, même si je ne suis pas du tout croyant, car j’ai quand même été très intéressé de voir apparaître cette personne, qui respire la gentillesse et l’humilité.

Un conseil pour les photographes débutants ?

Il n’y a pas de règle pour réussir. Dans la photo, il y a tellement de parcours différents que je trouve très important pour chacun de trouver son propre chemin. Après tout, les gens que je connais qui ont réussi dans la photo travaillent énormément, et très dur, donc je pense que c’est plutôt un avantage d’être un bosseur ;). Et faites ce que vous aimez, si ça marche c’est top, si ça ne marche pas il y a toujours la possibilité de changer…

source : http://www.luimagazine.fr/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire