Skip to content

Comment faire un Bokeh en Photo ?

Le bokeh n’est apparu en photographie qu’à la fin des années 1990. Le Bokeh désigne la qualité du flou artistique d’arrière plan d’une photo. Et alors ? Que désigne ce terme à consonance exotique qui pourrait bien changer la manière dont vous scrutez l’image dans votre viseur ? Comment et par quel moyens techniques obtenir un beau bokeh ? Comment vous en servir pour améliorer simplement vos images ? Voici une mise au point complète sur le sujet, afin de maitriser parfaitement cette technique photo.

comment faire un bokeh

1/ Qu’est-ce que le bokeh ?

Le bokeh vient du japonais « boke » qui signifie « flou ». Ce terme s’est largement répandu dans le jargon de la photographie à la fin des années 90 après une première apparition dans une revue américaine. Aujourd’hui le bokeh désigne les zones de floues d’une photo et plus particulièrement les formes et les points de lumières présents dans cette zone. 

Si vous photographiez un sujet avec une grande ouverture (F/2 par exemple) avec en arrière plan un fond lumineux (lampadaires, guirlandes, voitures qui circulent feux allumés, etc), vous obtiendrez logiquement un sujet net avec les points lumineux en arrière plan flou. Ces points lumineux peuvent cependant être de plusieurs formes. Soit circulaires, très nuancés avec une transition douce (bokeh doux), soit sous forme hexagonales avec un contour marqué qui semble artificiel (bokeh rugueux, non naturel).

bokeh rond doux

bokeh hexagonal rugueux

2/ Comment obtenir un bokeh ?

photo bokehLe bokeh se forme donc à faible profondeur de champs, où le sujet se détache de l’arrière plan de l’image par un phénomène de flou. Pour rappel, la profondeur de champs dépand de 3 facteurs : l’ouverture, l’objectif et la distance entre le sujet et l’appareil photo. Voici donc comment faire un BokehÀ lire : Tout savoir sur la profondeur de champs.

Choississez une grande ouverture !

Une grande ouverture (F/2 par exemple) créé une faible profondeur de champs, c’est-à-dire que tout ce qui se trouve devant ou derrière la zone de mise au point ressortira flouté. Au contraire, une ouverture à F/22 (petite ouverture) laissera peu de place au flou et la zone de netteté sera maximale. Donc pour obtenir un beau bokeh, il faut utiliser de préférence un objectif lumineux avec une grande ouverture et choisir une ouverture maximale (F/1,4 à F3,5).

Misez sur les longues focales

En choississant un téléobjectif (supérieur à 135 mm) vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir un magnifique flou d’arrière plan. Plus la focale est longue, plus la profondeur de champs est réduite, plus la zone de flou est importante et favorise l’apparition d’un beau bokeh ! Cependant avec un objectif grand angle, en utilisant une grande ouverture et en vous mettant proche du sujet, vous pourrez obtenir un résultat satisfaisant.

Placez votre sujet proche de vous et à bonne distance de l’arrière plan

Voici le troisième paramètre vous permettant de jouer sur la profondeur de champ. Plus la distance entre l’objectif et le sujet est proche, plus la zone de netteté de l’arrière plan sera courte. De même la distance entre le sujet et l’arrière plan (lumineux) doit être pris en compte afin d’obtenir un bokeh parfait.

3/ De quoi dépend l’aspect d’un bokeh ?

SONY DSCPour la communauté photo, un bokeh est beau lorsque le sujet est nettement détaché du fond, avec un transition douce et tout en créant une présence d’arrière-plan agréable à l’œil. Mais de quoi dépend l’aspect d’un bokeh ?

De la conception du l’objectif

L’aspect plaisant ou non du bokeh dépend de l’objectif et plus présicement de la capacité du diaphragme à former un rond (voir photo). En effet plus le diaphragme est composé de lamelles, plus il est suceptible de former un rond (parfait) et plus le rendu sera optimal. A l’inverse, moins il aura de lamelles et plus sa forme sera hexagonale ou octogonale. Dans ce dernier cas, la lumière en arrière-plan ne formera pas des points lumineux sphériques, mais hexagonaux ou octogonaux.

La qualité de l’optique

L’aspect du bokeh dépend également de la qualité de l’optique : qualité du verre, nature de la lentille, de la correction des aberrations (chromatiques et sphériques), etc. La qualité a donc un prix.

Certains fabricants proposent des optiques permettant de modifier le rendu des zones floues. Ainsi vous pourrez obtenir un adoucissement notable de la transition entre zone nette et floue, la correction d’abérrations, etc.

Le sony STF 135mm F2.8 ou encore le Nikon 105mm F/2 ou 135mm F/2 DC font parties de ces optiques qui vous permettront d’obtenir un très beau bokeh. Vous devrez tout de même y mettre le prix.

 

 

La solution économique

Sachez qu’il existe sur le marché des kits bokeh pour une vingtaine d’euros. Ce sont des filtres photos à placer devant l’objectif et qui simulent l’effet bokeh en arrière-plan.

 

 




Le capteur, est-il un APS-C ou plein format ?

Un capteur grand format est plus à même de traiter les informations qui émanent des zones de flou. En effet, avec plus de photosites ce dernier permettra de mieux restituer la magie d’un bokeh qu’un capteur APS-C.

Nous venons donc de voir que la qualité du matériel conditionne la qualité de votre bokeh. Le bokeh extraordinaire à donc un prix !

4/ Quelques conseils techniques pour vos bokehs

Détachez votre sujet de l’arrière-plan

L’œil est naturellement attiré par ce qu’il peut comprendre. Avec une faible profondeur de champs, le regard se porte naturellement vers le sujet photographié qui est alors mis en valeur par rapport à l’arrière-plan. Combiné avec un bokeh vous mettez toutes les chances de votre côté de réaliser un cliché parfait.

bokeh portrait

Utilisez plusieurs sources de lumière pour vous exercer

Pour tester la nature du bokeh créé par votre optique (bokeh doux ou rugueux), commencez par photographier des sujets avec en fond plusieurs sources de lumières : éclairage de la ville, lumière de la circulation, bougies, lampadaires, guirlandes, etc.

bokeh technique

Voilà pour ces explications, vous savez maintenant comment faire un bokeh, n’oubliez pas que la beauté de vos clichés dépendra de la qualité de votre bokeh. À vos marques, prêts, photographiez !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :