Skip to content

Imaginez votre scène en noir et blanc

Imaginez votre scène en noir et blanc, Pratiquez la Prévisualisation

 

retour au sommaire: Le Noir et Blanc

La perte des couleurs dans une image en noir et blanc est un paramètre à maîtriser. Ces informations ne sont plus disponibles pour structurer l'image. Le regard n'est plus distrait par la couleur. La vision d'une image monochrome demande une adaptation : nous sommes habitués à voir en couleur. Ce manque, notre cerveau va le compenser. Mais pour donner suffisamment d'informations et faciliter la compréhension, le photographe doit soigner le cadrage et le réglage de l'exposition.

Pour réussir une mesure de la lumière parfaite, il existe une méthode : le Zone système.

Le zone système : évaluation de la valeur tonale

Une image en noir et blanc est inscrite dans une charte dont les extrêmes sont le noir pur et le blanc (pur par définition). Les variations entre les deux sont exprimées en niveau de gris. Divisons en 10 parties égales ces variations que nous numéroterons de 0 à 10.

Tableau Zone système

Zone 0

Zone 1

Zone 2

Zone 3

Zone 4

Zone 5

Zone 6

Zone 7

Zone 8

Zone 9

Diaph -5

Diaph-4

Diaph -3

Diaph -2

 

Diaph -1

Diaph 0

 

Diaph +1

Diaph +2

Diaph +3

Diaph +4

Noir pur

Noir

Gris très foncé

Gris foncé

Gris foncé

Gris moyen

Gris clair

Gris très clair

Blanc gris

Blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarque : La représentation de la gamme tonale est approximative et n'a de valeur que dans les exemples suivants.

Une représentation de l'application du zone système. La prévisualisation permet d'apprécier le rendu final

1O zones qui correspondent chacune à un diaphragme. Une latitude de 10 diaph est largement suffisante pour couvrir toute la gamme.

ZONE 0 = Noir pur

ZONE 5 = Gris moyen (18%)

ZONE 9 = Blanc

ZONE 3 à ZONE 7 (zone colorée en vert) Plage comprenant une gamme tonale capable de restituer un maximum d'informations = beaucoup de détails dans les parties de l'image.

Chaque zone est éclairée deux fois moins que celle qui la précède et inversement deux fois plus que la suivante : Z5 est 2 fois moins éclairé que Z6, mais 2 fois plus que Z4).

Le concept de la prévisualisation en Noir et Blanc 

Izone photomaginer le rendu final avant de déclencher, est la base de la Prévisualisation. C'est le premier acte du processus, il conditionne fortement le résultat. L'observation de la scène donne un certain nombre d'informations qui seront très utiles pour définir les réglages et le cadrage. La construction mentale de l'image est une aide à la réalisation de l'image.

Une image monochrome n'a d'intérêt que si elle peut fournir un maximum d'informations pour sa compréhension. La gamme tonale qui restitue le maximum de détail s'étend de -2 diaph. à + 2 diaph.. Pour équilibrer l'image une dose de basses et hautes lumières sont nécessaire. Autrement dit, la recherche d'un contraste avec une forte amplitude est fortement conseillée. En noir et le blanc, les deux extrêmes doivent être présent dans la gamme tonale de l'image.

Rappel : Les détails seront plus significatifs dans les hautes lumières, alors que le noir absorbe plus rapidement les différences de textures. Difficiles de retoucher une image sous-exposée.

Trouver le bon compromis est indispensable sous peine de produire une image plate et sans grand intérêt.

Comment exposer correctement en noir et blanc ?

Avant de déclencher, l'examen de la scène détermine le cadrage dans lequel devra s'inscrire la meilleure charte tonale. Quelques essais sont souvent nécessaires. L'appareil photo numérique peut très bien nous assister. Au travers de la visée, le cadrage contraint une image adopter son format et ses corrections. Il sera indispensable de bien apprécier l'écart de luminosité. Le contraste qui s'en dégage sera un indicateur pour juger si la tonalité s'inscrit bien dans le style d'image recherché.

Voyons comment s'en sortir face à une scène avec un fort contraste : après mesure, les BL = f/4 et les HL = f/22, ce qui donne un contraste qui s'étend sur 5 diaphs. Une pose à f/4, la zone 5 (gris moyen) passe dans une gamme de gris et le reste sera surexposé. À l'inverse un diaphragme de f/22 sera gage d'une forte sous-exposition. La meilleure exposition de base serait un diaphragme ouvert à f/8 ce qui introduirait une légère surexposition des tons moyens.

Pour une scène faiblement contrasté : les mesure de la scène ne donnent que deux diaphragmes d'écart, ce qui réduit la gamme tonale. Le choix d'exposition se fera plutôt sur la base des hautes lumières. Cet exemple est l'antithèse des fondements de la photographie en noir et blanc. A moins que l'effet recherché aboutisse à la production d'une image faiblement contrastée, essayez de trouver un cadrage différent.

Le choix de l'heure de prise de vue peut être une alternative quand le contraste est peu élevé.

La mise en œuvre d'un bracketing est une parade quand les choix de réglage de l'exposition sont difficiles. Nous verrons dans le prochain article comment réaliser des images en utilisant ce fameux bracketing. 

Conclusions :

Voir avant ce que l'on souhaite voir après“ est le premier acte du processus. Tout photographe qui se respecte devrait s'astreindre à cette petite gymnastique. Il ne devrait pas y avoir de pression sur le déclencheur avant une petite réflexion sur ce qui se dessine dans le viseur.

Mettre toutes les chances de son côté pour réussir est un peu plus contraignant mais le résultat n'en sera que meilleur.

retour au sommaire: Le Noir et Blanc

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :